Exposition Oxymore

L¡¯invitation au voyage (Benoît Trimborn/Yi Sun)

juin 2011

¡¡
¡¡
¡¡
¡¡

¡¡

L¡¯invitation au voyage est la sixi¨¨me exposition de la s¨¦rie Oxymore. Elle met en parall¨¨le les œuvres de Sun Yi et de Benoît Trimborn.

 

L¡¯invitation au voyage est une r¨¦f¨¦rence directe au po¨¨me du m¨ºme nom de Baudelaire. Écrit au XIX¨¨me si¨¨cle, ce dernier est extrait de la premi¨¨re partie des Fleurs du mal.

 

 

Mon enfant, ma soeur,

Songe ¨¤ la douceur

D'aller l¨¤-bas vivre ensemble !

Aimer ¨¤ loisir,

Aimer et mourir

Au pays qui te ressemble !

Les soleils mouill¨¦s

De ces ciels brouill¨¦s

Pour mon esprit ont les charmes

Si myst¨¦rieux

De tes traîtres yeux,

Brillant ¨¤ travers leurs larmes.

 

L¨¤, tout n'est qu'ordre et beaut¨¦,

Luxe, calme et volupt¨¦.

 

Des meubles luisants,

Polis par les ans,

D¨¦coreraient notre chambre ;

Les plus rares fleurs

M¨ºlant leurs odeurs

Aux vagues senteurs de l'ambre,

Les riches plafonds,

Les miroirs profonds,

La splendeur orientale,

Tout y parlerait

À l'âme en secret

Sa douce langue natale.

 

L¨¤, tout n'est qu'ordre et beaut¨¦,

Luxe, calme et volupt¨¦.

 

Vois sur ces canaux

Dormir ces vaisseaux

Dont l'humeur est vagabonde ;

C'est pour assouvir

Ton moindre d¨¦sir

Qu'ils viennent du bout du monde.

- Les soleils couchants

Rev¨ºtent les champs,

Les canaux, la ville enti¨¨re,

D'hyacinthe et d'or ;

Le monde s'endort

Dans une chaude lumi¨¨re.

 

L¨¤, tout n'est qu'ordre et beaut¨¦,

Luxe, calme et volupt¨¦.

 

 

Comme Baudelaire celui qui regarde le tableau est invit¨¦ ¨¤ voyager ¨¤ travers lui, ¨¤ se projeter, ¨¤ se raconter une histoire, son histoire. La toile nous offre un point de d¨¦part ¨¤ la r¨ºverie, ¨¤ l¡¯imagination. Les paysages de Benoît Trimborn et les tableaux de Sun Yi nous invitent ¨¤ faire voyager notre esprit.

 

Bien plus que de simples toiles, les tableaux sollicitent notre imaginaire, nos envies, et nous invitent ¨¤ les projeter sur la toile, ¨¤ se transposer dans le tableau pour vivre ¨¤ travers lui notre histoire. Ainsi lorsque l¡¯on admire un paysage ou une image, on se sent aspir¨¦ par la toile, attir¨¦ irr¨¦sistiblement par elle. Ainsi le voyage devient possible, qu¡¯elle que soit le lieu o¨´ l¡¯on se trouve, ¨¤ condition qu¡¯un tableau nous y invite.

¡¡

Retour